La gestion des appareils réseau,
un gage de stabilité du système

 


  • Mode de gestion centralisé couvrant tous les appareils et tous les sites géographiques


  • Approche factuelle et intelligente de l’entretien et de la maintenance
     

  • Système de notification réactif en cas d’erreur, pour plus de stabilité et de sécurité

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

 

 

 

 

L’infrastructure réseau

Le réseau, colonne vertébrale de toute entreprise

Le réseau d’entreprise est un des piliers de l’infrastructure de base de toute organisation. C’est aussi un élément indispensable, sans lequel on ne peut travailler en équipe ou accéder au web. Il permet aussi à tous les salariés (y compris les dirigeants) de se partager du matériel, des imprimantes, des serveurs et des services et ainsi de communiquer et échanger des données avec les autres.

La composition du réseau

Pour construire un réseau, il faut mettre en œuvre plusieurs types d’appareils. Le routeur fait le lien entre le réseau local (LAN/WLAN) de l’entreprise et le réseau étendu (WAN), l’Internet et le monde extérieur. Les switches, hubs, câbles, technologies sans fil et systèmes d’alimentation permettent aux ordinateurs, téléphones VoIP, imprimantes et serveurs de se connecter au routeur et entre eux.

Les performances réseau

Les appareils réseau évoqués ci-dessus composent l’infrastructure du réseau. Pour garantir leur bon fonctionnement, les entreprises doivent déterminer comment les données s’échangent entre ces appareils réseau, et investir dans un système permettant de gérer ces derniers de façon claire. Quand ces conditions sont réunies, la résolution des problèmes s’en trouve grandement facilitée. En passant moins de temps à déceler des soucis, les entreprises peuvent limiter au maximum les temps d’arrêt tout en réalisant des économies et en évitant les manques à gagner.

 

En quoi la gestion intelligente des appareils réseau est-elle un atout ?

 

Optimiser la gestion des appareils

Optimiser la gestion des appareils

Pour une gestion optimale des appareils réseau, on peut par exemple utiliser un outil qui sonde automatiquement le réseau pour détecter les données qui s’y trouvent à ce moment-là et les nouveaux appareils. Au lieu de se compliquer la tâche en créant des tableaux Excel pour les appareils ou en saisissant manuellement des informations dans un logiciel de gestion dédié, les utilisateurs reçoivent automatiquement une liste actualisée des appareils réseau disponibles et de leur état.

Cette vue d’ensemble leur montre aussi la version actuelle du firmware installé sur leurs divers appareils et leur permet de savoir si une mise à jour ou un correctif est disponible. Dans l’idéal, la mise à jour doit être appliquée depuis un poste central, ou l’administrateur système informé qu’il lui faut intervenir.

Les tableaux de bord, cartes et rapports présentent les informations de façon concise et facile à comprendre. Quand une entreprise effectue sa gestion réseau à distance, depuis un poste de commande central, l’usage d’un outil de gestion réseau lui permet de réaliser d’importantes économies en évitant des déplacements inutiles.

Entretien et maintenance

Entretien et maintenance

La gestion des appareils réseau conditionne directement l’efficacité de leur entretien et de leur maintenance. La vue d’ensemble des statuts et l’affichage en temps réel des informations des bases de données permettent de planifier les besoins de maintenance depuis un poste central et de prévoir bien en amont les échanges d’appareils à effectuer.

En cas de problème, vous pouvez intervenir sur n’importe quel appareil à distance. Quand les informations sont centralisées, il est bien plus facile de gérer les erreurs.

Un système de notification réactif

Un système de notification réactif

Si un appareil fonctionne mal, un message d’erreur s’affiche sur le tableau de bord ou vous est transmis par email ou par SMS. Ainsi, vous n’avez plus à vérifier manuellement que tout est en ordre. Votre logiciel de gestion des appareils réseau agit en arrière-plan et garde en permanence un œil sur l’ensemble de votre parc.

Au lieu d’apprendre qu’un appareil est en panne et qu’il faut le réparer sur-le-champ à la faveur d’un appel d’un collègue paniqué, vous êtes en mesure d’intervenir dès l’instant où le logiciel détecte un bug… en d’autres termes, avant que quiconque dans l’entreprise ne s’avise que les choses ne fonctionnent pas normalement.

Sécurité et stabilité

Sécurité et stabilité

Un logiciel de gestion des appareils réseau permet aux administrateurs système de déterminer si les ports sont ouverts ou si un firmware est obsolète. Il est également capable d’identifier des goulots d’étranglement sur la bande passante, des phénomènes de congestion qui ralentissent le réseau, ou encore du trafic suspect.

Les chemins alternatifs sont un gage de stabilité pour le réseau. Pour établir ces chemins, il peut être utile de cartographier les appareils réseau et leurs connexions. Faute de redondances, les dysfonctionnements des appareils ou les problèmes de connexion peuvent causer de coûteuses baisses de productivité.

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

En complément : gérer un réseau à l’aide de SNMP


La gestion d’un réseau s’appuie sur un ensemble d’informations
que l’on peut se procurer au moyen de capteurs SNMP. L’acronyme SNMP signifie « Simple Network Management Protocol. » C’est un ensemble de normes de communication pour les appareils d’un réseau TCP/IP. Ce protocole permet de superviser des serveurs et appareils réseau comme des hôtes, des routeurs, des hubs et des commutateurs.

Les outils de supervision se servent du protocole SNMP pour recueillir et comparer des données de gestion réseau. Ces informations sont nécessaires pour corriger des erreurs, prendre des décisions étayées et gérer les processus et appareils avec un maximum d’efficacité.

Pour chaque appareil, plusieurs variables peuvent être mesurées et extraites. Chacune d’entre elles — par exemple, le niveau d’encre d’une imprimante — se voit attribuer un OID, c’est-à-dire un « identifiant objet ». Les fabricants d’appareils réseau fournissent en complément de leur produit des MIB (bases d’informations de gestion) qui comportent tous les OID disponibles sur l’appareil en question. Les administrateurs système intègrent ces MIB à leur système de gestion réseau, ce qui permet à l’information requise d’arriver.

 

Dans quel cas la gestion des appareils
réseau a-t-elle le plus d’utilité ?

La gestion des appareils réseau est un atout de taille pour les PME comme pour les grandes entreprises, mais aussi pour les bureaux, les campus, les sites uniques ou distribués et les chambres de serveurs simples ou multiples. L’affirmation vaut également pour les TPE. La gestion des appareils réseau permet à ces entreprises, après une période de croissance, de ne pas être obligées de repartir de zéro après que leur architecture réseau et l’organisation de leurs appareils sont devenues trop complexes pour que quiconque s’y retrouve.

L’astuce du jour : le câblage réseau est une raison de plus de tenir compte des possibilités de croissance dans votre gestion des appareils réseau. Une fois le câblage posé, il est bien souvent compliqué de le retirer ou de le remplacer.

Concevoir les réseaux des start-ups comme des grandes multinationales

Concevoir les réseaux des start-ups comme des grandes multinationales

Les petites entreprises ou les start-ups peuvent généralement se contenter d’une installation simple composée d’un serveur rack compact, de routeurs, de commutateurs, de câbles, de postes de travail, d’imprimantes et de téléphones VoIP. En revanche, quand s’ajoutent aux routeurs et aux switches des points d’accès sans fil et des répéteurs, on atteint les limites des réseaux LAN et WLAN.

Viennent ensuite les VPN, pour les commerciaux et les employés en télétravail, ainsi que les réseaux étendus de type WAN. En général, les PME ont besoin d’une seule salle de serveurs, là où les grandes entreprises en utiliseront plusieurs, ainsi que des espaces de travail pour leurs bureaux situés à différents endroits du globe.

Le dimensionnement des outils de supervision et de gestion des appareils réseau doit être adapté à l’infrastructure réseau. Les entreprises doivent préalablement posséder des outils évolutifs, c’est-à-dire capables de se plier aux changements et expansions de charge. Bref, elles doivent tout faire pour préparer l’avenir.

Gérer des sites distribués

Gérer des sites distribués

L’usage d’un outil de gestion des appareils réseau aide l’administrateur à faire face à la complexité croissante des sites distribués. La communication entre divers sites, clients externes et partenaires doit être aussi nette et ininterrompue que possible.

La meilleure façon de superviser plusieurs sites est de passer par une console centrale dans laquelle on peut cartographier à distance l’architecture de chaque réseau. Un mécanisme de supervision en continu fournit aux administrateurs système des informations sur la bande passante et la disponibilité des réseaux et de leurs appareils, et donne automatiquement l’alerte lorsque la situation le réclame.

Les sondes distantes permettent de gérer depuis un poste central des sites distribués et des réseaux locaux séparés. Elles collectent les données de supervision du LAN et les envoient à un serveur central où elles sont analysées dans un second temps.

Réseaux étendus et réseaux privés virtuels (WAN et VPN)

Réseaux étendus et réseaux privés virtuels (WAN et VPN)

Les réseaux étendus, ou WAN (pour Wide Area Network), tendent à rencontrer des erreurs, car ils couvrent des zones plus vastes, comme des ensembles de pays ou de continents. Or, les données qui transitent par les WAN sont tout aussi importantes — si ce n’est plus — pour les entreprises et organisations que celles acheminées via un réseau local. Les applications, services et bases de données doivent demeurer accessibles à toute heure du jour et de la nuit. Il en est de même pour les réseaux de type VPN, qui sont indispensables aux commerciaux et aux employés qui travaillent depuis leur domicile. En règle générale, le mieux est de gérer les WAN et VPN depuis un seul et même lieu.

Gérer plusieurs salles de serveurs à la fois

Gérer plusieurs salles de serveurs à la fois

La gestion simultanée de plusieurs salles de serveurs est un défi particulièrement ardu pour les administrateurs système. Ceux-ci doivent configurer, une à une, les différentes architectures des serveurs tout en se débrouillant pour pouvoir les gérer simultanément depuis un poste de commande central. Sans logiciel professionnel de gestion des appareils réseau, une tâche aussi complexe relève quasiment de la mission impossible.

 

Comment un réseau fonctionne-t-il ?

À la base de presque tous les réseaux d’entreprise se trouvent des câbles. Ceux-ci doivent être organisés dans les règles de l’art. Qualité et stabilité sont deux facteurs clés à prendre en compte pour maximiser la vitesse de transmission des données et ainsi faciliter le travail des employés.

La plupart du temps, l’agencement des câbles obéit aux normes de câblage Ethernet. Ces spécifications s’appliquent aux logiciels (protocoles) comme au hardware (cartes réseau, câbles, distributeurs) et supposent d’utiliser des trames de données pour faire circuler des données entre le réseau local et les terminaux (comme un ordinateur ou une imprimante).

Parmi les autres catégories, on peut notamment citer les réseaux WLAN et ceux utilisant le courant porteur (PowerLAN).

 

Topologie de réseau

La topologie d’un réseau correspond à sa structure, c’est-à-dire la configuration des appareils interconnectés qui y échangent des données. Le réseau peut être organisé selon différents types de topologies : en anneau, maillé, en étoile, en bus et en arbre.

Certaines d’entre elles sont physiques, d’autres logiques. Au niveau physique, des câbles sont posés, tandis qu’au niveau logique, les données sont échangées entre chacun des éléments du réseau. Les topologies sont représentées graphiquement par des nœuds et des bords (edges), qui constituent des « cartes ».

La topologie d’un réseau est un des facteurs qui conditionne son degré de stabilité. Il est donc essentiel de mettre en place des chemins alternatifs entre les nœuds du réseau. La connaissance de la topologie peut aussi aider l’administrateur à évaluer les performances et à choisir le matériel le plus adapté.

Ressources complémentaires :
documentation et outils de gestion réseau

Les administrateurs système doivent pouvoir visualiser l’ensemble du réseau de l’entreprise en permanence, tant pour veiller à la continuité de fonctionnement des structures réseau que pour localiser rapidement l’origine des incidents. C’est la raison pour laquelle la précision de la documentation réseau revêt une grande importance. Il est également judicieux de cartographier l’architecture du réseau. À cet égard, l’usage d’outils de gestion réseau dotés de fonctionnalités d’auto-détection est un atout, car ils permettent d’obtenir une vue d’ensemble des appareils réseau, d’identifier les nouveaux terminaux et de vérifier les statuts.

En l’absence de documentation, un réseau construit à partir d’idées simples, mais (aujourd’hui) oubliées, est voué à se détériorer et à se fragmenter. Et quand l’entreprise aura besoin, dans un second temps, de résoudre des problèmes ou d’accroître ses capacités, plus personne ne se souviendra des raisons ayant motivé certaines décisions. Bien souvent, la personne qui aura pris ces mesures a déjà quitté l’entreprise… autant dire que le moindre problème peut se transformer en mission impossible et se solder par d’innombrables heures de travail.

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

Le paysage du réseau

Les appareils réseau se divisent en deux catégories

De manière générale, les « appareils réseau » désignent les appareils qui sont nécessaires pour construire un réseau et garantir les flux de communication. Cette catégorie englobe les hubs, les routeurs, les commutateurs, les répéteurs et les points d’accès sans fil. Ces appareils doivent être configurés et comportent un firmware qu’il faut régulièrement mettre à jour.

Au sens large, la notion d’appareils réseau désigne les terminaux qui sont interconnectés grâce au réseau, c’est-à-dire ceux pour lesquels on utilise un réseau : ordinateurs, imprimantes, serveurs média, téléphones IP, etc. Ces appareils ont besoin d’une quantité suffisante de bande passante et de connexions stables ; idéalement, ces dernières seront redondantes, de sorte à préserver la continuité de service si un appareil ou une connexion venait à faire défaut.

 

Dispositifs de réseau au sens général

Modems

Modems

Le modem sert à échanger des signaux digitaux entre deux terminaux digitaux par le biais de vastes canaux de transmission. Pour ce faire, les signaux doivent dans un premier temps être modulés. Le modem est connecté au réseau pour permettre à ce dernier d’accéder à l’Internet. Parmi les catégories les plus répandues, on trouve le modem loué, le modem DSL, le modem fibre optique et le modem câble.

Hubs

Hubs

Le hub connecte les ordinateurs à un réseau de sorte qu’ils puissent communiquer entre eux. Il intervient uniquement à la première couche du modèle OSI, c’est-à-dire la couche physique. L’usage d’un hub n’est pas sans inconvénient, car il ne permet ni de cibler les ordinateurs voués à recevoir les informations (celles-ci sont transmises à toutes les machines connectées), ni d’envoyer et de recevoir des messages en même temps. 

Commutateurs

Commutateurs

Aujourd’hui, la plupart des réseaux délaissent les hubs au profit de commutateurs. Aussi appelés switches, ces appareils sont des hubs « intelligents » qui vérifient la destination à laquelle les informations doivent être transmises (c’est-à-dire vers quel ordinateur). Après avoir déterminé ceci, les autres ordinateurs n’ont plus de rôle à jouer. Contrairement au hub, le switch est capable de transmettre et recevoir des messages en même temps. Il intervient à la deuxième couche du modèle OSI (la couche « liaison de données) et se sert d’une adresse MAC de destination pour envoyer le message vers la bonne machine.

Routeurs

Routeurs

Le routeur relie des réseaux séparés qui ont des architectures et des protocoles différents. Il sert généralement à connecter le réseau interne (LAN) à l’Internet (WAN) et peut aussi jouer le rôle de passerelle pour que plusieurs ordinateurs utilisent une même connexion. Il détecte le moment où un ordinateur se rend sur telle ou telle URL et renvoie l’information demandée à l’ordinateur correspondant. Pour traduire les divers protocoles, le routeur intervient à la 3e couche du modèle OSI, c’est-à-dire la couche « réseau ».

Points d’accès sans fil

Points d’accès sans fil

Le point d’accès sans fil fait l’interface entre les appareils de communication sans fil et les réseaux fixes de données (réseau local LAN, téléphone, câble, alimentation électrique...). Cette catégorie englobe notamment les ordinateurs portables et les terminaux mobiles, mais aussi les ordinateurs de bureau, les imprimantes ou encore les projecteurs dotés d’adaptateurs sans fil. Le point d’accès sans fil permet d’étendre au maximum la couverture réseau (et donc l’accès au réseau).

Répéteurs

Répéteurs

Un répéteur sert à amplifier le signal réseau afin d’augmenter la longueur maximale des câbles d’un LAN et les topologies en bus, et ainsi de renforcer la stabilité du réseau. Les répéteurs WLAN permettent d’étendre la portée d’un réseau sans fil. Presque tous les points d’accès sans fil disponibles aujourd’hui dans le commerce sont dotés de modules de répétition pour offrir une couverture réseau satisfaisante aux immeubles, aux propriétés et aux sites les plus vastes. 

 

Les appareils réseau au sens large

Au sens large, l’appellation « appareils réseau » désigne n’importe quel appareil connecté à
un réseau pour permettre aux utilisateurs d’y accéder.
Cela inclut les pseudo-terminaux comme les ordinateurs, les imprimantes et les projecteurs,
mais aussi d’autres terminaux comme les NAS (stockage en réseau), les serveurs média, etc.

 

 

Aperçu de la supervision réseau et
informatique à l’aide de PRTG

 

La supervision, pierre angulaire de la gestion des appareils réseau


En cas de panne de la connexion, de baisses des performances ou de dysfonctionnement du réseau ou des terminaux, la panique gagne rapidement les employés. Pour couronner le tout, ce type de problème a le chic pour arriver juste avant une échéance importante. Aussi, quand un incident se produit, le service informatique doit mettre les bouchées doubles pour que les choses retournent à la normale au plus vite. Pour ce faire, il doit posséder les bonnes informations au sujet du réseau et des appareils qui y sont connectés.

Pour les entreprises, les interruptions de travail se traduisent par une augmentation des coûts de personnel, une baisse des ventes et un manque à gagner. Aussi, plutôt que de s’atteler à éteindre les incendies une fois qu’ils se sont déclarés, le bon sens veut que l’on prenne des mesures préventives. Avec un logiciel de supervision centralisée, les entreprises peuvent la plupart du temps identifier et être averties des problèmes d’appareils réseau avant que l’activité des employés n’en pâtisse.

Appliquée à la gestion des appareils, la supervision permet de déterminer certains paramètres, de détecter automatiquement des appareils réseau et de veiller à ce que les données qui s’y rapportent restent à jour. Le logiciel de supervision permet aussi de programmer des alertes afin que l’utilisateur soit averti si la situation le réclame, comme quand un appareil est au bord de la surcharge. Les administrateurs système sont ainsi prévenus automatiquement dès qu’une erreur survient, ou quand les capteurs du logiciel s’aperçoivent du franchissement d’un des seuils de tolérance préalablement définis par l’utilisateur.

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

En quoi un logiciel de supervision comme PRTG peut-il être utile ?

discover-13-one-third.png

Avec PRTG vous disposez d’un outil de supervision réseau prêt à l’emploi. Dès l’installation, il analyse votre réseau et déploie sa fonction auto-détection pour inventorier l’ensemble des appareils réseau en présence. Et comme il s’appuie sur le protocole utilisé comme standard par les fabricants de matériel, vous n’avez rien à installer de plus.

PRTG fonctionne avec (presque) tous les appareils compatibles avec le protocole SNMP, et notamment les commutateurs, routeurs et pare-feu gérés. Alliant simplicité et intuitivité, c’est un outil web frontal de supervision qui intègre des tableaux de bord sur mesure, des cartes, un système d’alerte et des fonctionnalités de reporting.

Quand on s’en sert comme d’un outil de gestion réseau, PRTG peut superviser la disponibilité et l’activité des appareils réseau. Il collecte des données en temps réel et facilite la supervision et la gestion de l’ensemble des appareils connectés à votre réseau. PRTG recueille et analyse les Traps SNMP et les messages Syslog de vos appareils réseau, et vous permet de consulter ces informations depuis un poste central.

PRTG surveille tous les appareils et serveurs du réseau local. C’est une solution tout-en-un qui ne néglige aucun des aspects de votre architecture réseau. Il permet de détecter les erreurs dès leur apparition, même si elles se manifestent dans d’autres zones de l’infrastructure IT. En adoptant une approche proactive de la gestion des appareils réseau, les entreprises peuvent minimiser la fréquence et la durée des interruptions de service et s’assurer que leurs salariés continuent de travailler dans les meilleures conditions qui soient.

 

PRTG est une solution tout-en-un

 

 i Qu'est-ce qu'un capteur ?

Les «capteurs» sont les éléments de supervision de base de PRTG. Un capteur surveille généralement une valeur mesurée dans votre réseau, par exemple le trafic d'un port de commutateur, la charge du processeur d'un serveur, l'espace libre d'un lecteur de disque. Vous devez compter en moyenne de 5 à 10 capteurs par appareil ou d'un capteur par port de commutateur.

Voyez la vidéo (3:26 min, anglais)

Les cartes de PRTG

Les cartes de PRTG

Les cartes de PRTG permettent de comprendre facilement les liaisons qui existent entre les différents appareils du réseau. Elles fournissent une représentation graphique de la topologie du réseau à partir de laquelle on peut visualiser l’organisation de l’ensemble du réseau et des terminaux qui se connectent et échangent des données grâce à lui.

Les appareils et nœuds défaillants peuvent être repérés d’un coup d’œil grâce aux cartes réseau, qui comportent des icônes représentant le statut de chaque appareil. Dans certains cas, ces cartes permettent d’identifier des corrélations que l’on ne pourrait déceler en consultant la liste des appareils connectés au réseau.

Vous pouvez également vous servir des cartes pour vérifier la stabilité de votre réseau ou voir s’il existe des chemins internodaux alternatifs à ceux utilisés d’ordinaire, ce qui permet de préserver la continuité de service du réseau dans le cas où une connexion tomberait en panne.

Enfin, la connaissance de la topologie du réseau est utile si l’on souhaite évaluer les performances des ressources dans lesquelles on a investi et choisir le bon matériel en vue d’une expansion.

Les tableaux de bord de PRTG

Les tableaux de bord de PRTG

PRTG intègre plusieurs tableaux de bord qui affichent les appareils réseau sous forme de listes ou d’arborescences. Ils vous permettent notamment d’identifier les appareils qui consomment la plus grande ou la plus petite quantité de bande passante, mais aussi ceux qui ne réagissent pas aux tests ping. Dans ces tableaux de bord, les informations sont organisées de sorte à être compréhensibles de tous.

Les tableaux de bord ont beau être simples, ils offrent toutes sortes de possibilités. Grâce à eux, on peut afficher des scénarios complexes en associant différentes sources de données à d’autres sources externes et à des lignes de code HTML. Par exemple, on peut, avant un lancement produit important, regrouper toutes les informations clés dans un même tableau de bord, y compris les prévisions météorologiques du jour J.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le manuel de l’outil de cartographie.

Les fonctionnalités de reporting de PRTG

Les fonctionnalités de reporting de PRTG

PRTG génère des rapports sur mesure qui vous permettent d’envoyer facilement des données de supervision à vos collègues ou à vos supérieurs. Vous avez aussi la possibilité de configurer le logiciel pour qu’il crée automatiquement des rapports à intervalles réguliers. Par exemple, vous pouvez paramétrer la fonction Cartes de sorte que les données collectées par les capteurs soient transmises une fois par mois à vos supérieurs hiérarchiques. De même, vous pouvez envoyer aux autres administrateurs (ainsi qu’à vous-même) une synthèse périodique des performances réseau de l’entreprise, ou des chiffres qui ont donné lieu à des problèmes par le passé.

Les capteurs de PRTG

Les capteurs de PRTG

PRTG intègre toute une batterie de capteurs spécialement conçus pour la gestion des appareils. Si, parmi les capteurs préconfigurés disponibles par défaut, vous ne trouvez pas celui qu’il vous faut, PRTG vous permet de créer vos propres capteurs pour effectuer la tâche requise. Grâce à sa puissante API, il est on ne peut plus simple de récupérer toutes les données recueillies par les capteurs. Vous pouvez par ailleurs intégrer à votre périmètre de supervision des sources de données externes et ainsi optimiser l’efficacité de votre analyse de données.

Plus d’informations sur nos capteurs :

Bonus : les sondes distantes

Bonus : les sondes distantes

PRTG vous permet de superviser et gérer des réseaux et des appareils réseau même s’ils sont disséminés sur plusieurs sites géographiques. Pour ce faire, il se sert de sondes distantes. Celles-ci remplissent plusieurs fonctions, à commencer par la supervision centralisée des sites distribués.

Les sondes distantes sont des petits logiciels qui s’exécutent sur n’importe quel des ordinateurs du réseau. Elles restent en permanence en contact avec la machine sur laquelle s’exécute PRTG et transmettent à ce dernier un flux continu d’informations de supervision.

Les sondes distantes peuvent s’installer sur le même réseau que votre serveur central ou bien sur d’autres réseaux. Si la connexion physique entre sonde distante et serveur central est coupée, la sonde stocke temporairement les données de supervision et les envoie une fois la connexion rétablie.

Quels avantages cette technologie présente-t-elle ?

Quels avantages cette technologie présente-t-elle ?

Les sondes distantes s’adressent à toutes les entreprises possédant des sites distribués, des VPN, ou des segments réseau séparés par un pare-feu, mais qui doivent être intégrés à un mécanisme central de supervision réseau.

Ces sondes sont également une solution aussi pratique qu’efficace pour les fournisseurs de services informatiques désireux de proposer un service complémentaire en supervisant et gérant des réseaux directement au sein des infrastructures de leurs clients.

Cette technologie s’avère également très pratique pour remplir certaines missions techniques comme :

  • Répartir des tâches de supervision entre plusieurs ordinateurs
  • Sécuriser des connexions pour le transfert de données de supervision
  • Superviser des services isolés comme les serveurs de messagerie ou les serveurs web
  • Mesurer la qualité de service (QoS) d’un réseau (notamment celle des connexions VoIP)

Pour en savoir plus, consultez notre livre blanc consacré aux sondes distantes.

 

Plébiscité par 300 000 utilisateurs et
reconnu comme une référence par les experts du secteur



« Une solution de supervision des réseaux et infrastructures qui s’installe aisément et s’utilise encore plus facilement. La meilleure du marché, sans conteste. »


Lire les autres avis

« Un logiciel absolument parfait, doublé d’une assistance technique de premier ordre. Par sa capacité à se plier à tous les besoins et contraintes, c’est un outil indispensable pour qui veut superviser tout ou partie de son réseau. »

Lire les autres avis

« Un outil qui remplit magistralement sa mission première : offrir un service unifié de gestion des infrastructures et de supervision réseau et informatique. »


Lire les autres avis

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

11 raisons de choisir PRTG pour la gestion de vos appareils réseau

1. Minimiser les temps d’arrêt

La rapidité de détection des erreurs et des surcharges vous aide à limiter autant que possible les interruptions de service des appareils réseau.

2. Des chemins alternatifs pour garantir la sécurité des canaux de communication

Les cartes de PRTG vous permettent de déterminer si un canal habituellement utilisé pour le travail est en panne, mais aussi d’emprunter ou de créer un chemin alternatif pour assurer une continuité de service en cas d’incident.

3. Gérer les imprimantes, les projecteurs et les cafetières

PRTG vous fournit des données importantes sur tous les appareils compatibles avec le protocole SNMP, y compris les imprimantes, les vidéoprojecteurs, et même les cafetières. Ainsi, vous êtes immédiatement prévenu s’il y a lieu de changer la cartouche d’une imprimante ou de remplacer la lampe d’un vidéoprojecteur.

4. Identifier les goulots d’étranglement de bande passante

Un logiciel professionnel de gestion des appareils réseau est capable de détecter des goulots d’étranglement de bande passante directement sur le routeur.

5. Optimiser la gestion des appareils

Un outil de gestion des appareils réseau vous permet de piloter les mises à jour depuis un poste central et de centraliser la collecte des données afin de faciliter l’élaboration de plans de maintenance. Grâce aux sondes distantes, ces fonctions de gestion sont également disponibles sur les sites distribués.

6. Visualiser d’un coup d’œil tous les appareils réseau

Un tableau de bord intuitif vous fournit une vue d’ensemble des données de supervision du réseau et des appareils qui y sont connectés. Les administrateurs système peuvent regrouper ces données au sein d’un seul et même tableau de bord afin d’identifier des corrélations.lations.

7. Des capteurs et alertes totalement paramétrables

La puissante API de PRTG vous permet de paramétrer votre mécanisme de supervision en fonction des spécificités de chaque appareil réseau. En quelques clics, vous pouvez ajouter d’autres capteurs. Et grâce aux alertes de PRTG, les administrateurs système sont préparés à faire face aux potentielles menaces visant le réseau de l’entreprise.

8. Un logiciel tout-en-un pour une supervision efficace

PRTG surveille efficacement toutes les variables de votre environnement de supervision. Ainsi, vous détectez plus rapidement les problèmes et vous pouvez faire le nécessaire pour éviter qu’ils ne se reproduisent. Cela vous fait gagner du temps et économiser des ressources.

9. Limiter les risques et le degré de complexité avec la supervision centralisée

Dans une optique de supervision du trafic et des appareils réseau, vous aurez plus de facilité à limiter les risques et le degré de complexité avec PRTG qu’en utilisant en même temps un éventail d’outils disparates. Et grâce à ses sondes distantes, vous pouvez superviser plusieurs sites simultanément.

10. PRTG renforce la sécurité de vos réseaux

PRTG facilite la détection des failles de sécurité (comme les ports ouverts) et des anomalies du trafic réseau. Il vous permet par ailleurs de sécuriser les connexions non cryptées entre appareils.

11. Un logiciel tourné vers l’avenir

La croissance d’une entreprise se traduit par une hausse des effectifs, du nombre d’appareils utilisés et du volume de trafic. Avec PRTG, vous pouvez superviser vos appareils en détail et depuis un seul et même outil, mais aussi prévenir les goulots d’étranglement et autres problèmes nuisant aux performances en mettant à profit un des capteurs spéciaux de PRTG comme le capteur Statut matériel SNMP.

 

 

« La qualité première de PRTG ? Il me permet de me concentrer sur tout le reste. »

Steffen Ille, Université Bauhaus de Weimar

 

La gestion des appareils réseau en pratique

Gestion des imprimantes

Gestion des imprimantes

Les imprimantes doivent rester fonctionnelles en tout temps et les processus de travail doivent être protégés autant que possible des interruptions. De même, les employés ne sont pas censés se préoccuper de savoir si l’imprimante est connectée ou si elle contient assez d’encre. Cependant, les administrateurs système ne sont pas toujours en mesure de vérifier ces paramètres sur place. Avec PRTG, ils peuvent s’appuyer sur la supervision à distance pour contrôler le statut de chacune des imprimantes du réseau et être immédiatement avertis en cas de problème.

PRTG détecte automatiquement toutes les imprimantes présentes sur le réseau de l’entreprise, même les plus éloignées. Avec le logiciel, leur supervision est un jeu d’enfant. La gestion des imprimantes se fait par le biais du capteur Imprimante SNMP, ainsi que d’un capteur standard conçu pour contrôler les différents types d’imprimantes.

PRTG s’exécute en arrière-plan et donne immédiatement l’alerte si une imprimante menace de manquer d’encre ou de papier ou si, après l’impression d’un certain nombre de pages, il y a lieu de remplacer l’appareil.

Gestion des routeurs

Gestion des routeurs

Toutes les données du réseau transitent par les routeurs de l’entreprise. Pour jouer leur rôle de hubs du LAN, les routeurs intègrent du matériel comme des imprimantes et des serveurs. À ce titre, il est absolument impératif de les superviser. Plus vos administrateurs système détectent en amont la surcharge de vos routeurs, plus ils seront aptes à prendre rapidement les mesures qui s’imposent. PRTG vous fournit en continu des informations au sujet des routeurs. Il permet également de superviser en même temps plusieurs appareils situés sur des sites éloignés.

Quand un routeur s’éteint au cours de la nuit, il est rare que quiconque s’en aperçoive avant le lendemain. Avec PRTG, ce n’est pas le cas. Son capteur Disponibilité du système SNMP surveille la disponibilité du réseau 24h/24, 7 j/7.

Et grâce à la fonction auto-détection de PRTG et aux nombreux templates d’appareils dont il dispose, l’intégration des appareils réseau au périmètre de supervision est instantanée. PRTG surveille les routeurs de toutes les grandes marques : Cisco, Dell, Linksys, NetGear, etc.

La plupart des logiciels de supervision de la bande passante se contentent de contrôler le trafic Internet d’un seul appareil. Or, pour mesurer le trafic de données sur un réseau, il convient de superviser les données directement sur les routeurs. PRTG vous donne toutes les informations relatives au trafic de données qui transite par votre routeur.

En faisant de la supervision réseau le socle de votre politique de gestion des routeurs, vous verrez immédiatement si la sécurité de votre réseau est menacée, par exemple, par la présence d’un port ouvert.

Gestion des commutateurs avec PRTG

Gestion des commutateurs avec PRTG

En tant que nœuds de distribution, les commutateurs sont mis à rude épreuve. Il suffit qu’un d’entre eux arrive à saturation pour que tout votre réseau local en pâtisse. Avec PRTG, les administrateurs système ne perdent jamais de vue leurs commutateurs. Si un d’entre eux atteint la surcharge, vous en serez immédiatement averti.

PRTG est compatible avec les commutateurs Cisco, HP, Huawei, Dell et ceux d’autres marques dès lors qu’ils prennent en charge le protocole SNMP. PRTG est aussi doté de capteurs SNMP préconfigurés pour une multitude de grands fabricants de switches, ce qui raccourcit le processus de configuration.

Le capteur Reniflage de paquets supervise le trafic et filtre les résultats par adresse IP, par protocole et par type de données. Les capteurs sFlow, jFlow et NetFlow permettent quant à eux de superviser le trafic et la bande passante de commutateurs Cisco et Juniper.

Si un des ports du commutateur est ouvert, PRTG vous en avertit sur-le-champ. Ainsi, vous pourrez fermer les passerelles et renforcer les défenses de votre réseau.

Gestion des appareils réseau Cisco

Gestion des appareils réseau Cisco

Paessler est membre du programme Cisco Developer Network. PRTG est doté de capteurs qui fournissent les données nécessaires à la gestion des appareils de marque Cisco, qu’il s’agisse de routeurs, de commutateurs, de points d’accès ou de solutions VoIP. Outre les capteurs conçus pour les systèmes Cisco (à l’image des capteurs NetFlow), PRTG est muni de sept capteurs SNMP spécialement configurés pour fonctionner avec les appareils Cisco.

SNMP est une norme simple. Quant à NetFlow, il est particulièrement adapté aux réseaux qui brassent un important trafic, car le routeur minimise les charges de données en consolidant les données de bande passante avant de les envoyer. NetFlow est également très pratique si vous souhaitez filtrer le trafic par protocoles réseau ou par adresses IP.

Créer une connexion cryptée entre appareils réseau

Créer une connexion cryptée entre appareils réseau

La norme de cryptage SNMP v3 est encore relativement méconnue du public. La version 1 de SNMP, utilisée par bon nombre d’appareils, permet simplement d’authentifier les données et ne présente pas toutes les garanties de sécurité requises lors de l’envoi de texte non crypté. Bien que son usage soit tout à fait adapté à la transmission d’informations comme le niveau d’encre des imprimantes, il est à proscrire quand les données à échanger sont confidentielles. En vous appuyant sur cette norme, vous courrez le risque d’éventer les habitudes de navigation de vos collègues et de vos supérieurs, informations qui pourront être exploitées à l’avenir par des hackers.

Pourtant, il n’est pas rare que les entreprises n’aient pas d’alternatives viables à SNMP v1. Avec les sondes distantes de PRTG, vous disposez d’une solution qui limite ces risques de sécurité. En tant qu’administrateur système, c’est à vous qu’il revient d’empêcher l’interception des données sensibles lorsqu’elles sont acheminées vers le serveur central. En installant une sonde distante sur le réseau de ces appareils, les données pourront être transmises via une connexion cryptée SSL entre la sonde et le serveur et donc arriver en toute sécurité à destination.

Supervision des ports

Supervision des ports

La présence de ports ouverts sur votre réseau menace l’intégrité de ce dernier, en ce sens qu’elle offre une porte d’entrée idéale à toutes sortes de virus, comme les chevaux de Troie. S’il est vrai que la plupart des administrateurs font de la sécurité la priorité absolue de leur stratégie de gestion des appareils réseau, il n’en reste pas moins qu’il faut déployer des efforts surhumains pour vérifier en permanence quels ports sont ouverts et quels ports sont fermés.

De fait, il n’est pas rare que des ports qui ont été ouverts à titre temporaire pour permettre le fonctionnement de certaines applications soient laissés en l’état. Un logiciel de gestion des appareils réseau vous permet de contrôler les ports, de renforcer la sécurité de votre réseau (et, par voie de conséquence, de votre entreprise) et de configurer les ports correctement. Dans ce cas, PRTG utilise le protocole TCP et tient les administrateurs informés grâce à son système d’alerte intégré et modulable.

Mettre à jour le firmware de vos appareils réseau

Mettre à jour le firmware de vos appareils réseau

Les dysfonctionnements des appareils réseau peuvent aussi être dus au matériel que l’entreprise utilise. Si votre firmware est obsolète, peut-être vous faudra-t-il appliquer un correctif pour combler les failles de sécurité ou réparer les bugs existants. Et même si vous possédez la version la plus récente du firmware, elle peut être sujette à certaines erreurs.

Bien que les mises à jour donnent accès à de nouvelles fonctionnalités de gestion réseau, elles peuvent aussi causer des problèmes au sein de l’architecture réseau. Avant d’installer une mise à jour, il faut donc savoir précisément ce qui va être modifié. Pour remédier aux problèmes de failles de sécurité, la règle veut néanmoins que l’on recherche des mises à jour à intervalles réguliers.

Pour aller plus loin :

  • Trouver l’adresse IP de certains appareils réseau
  • Importer les informations de configuration propriétaires d’un appareil réseau
 

Conseil pratique : « Daniel, avez-vous un conseil à nous donner en matière de supervision des ports ? »

« Entre ses routeurs, ses switches, ses hubs et ses ponts, votre réseau compte un grand nombre de ports qui peuvent nécessiter d’être placés sous surveillance. Je vous conseille de créer au minimum un capteur actif par port sur chacun des composants principaux de votre réseau. Ce faisant, vous pourrez garder à l’œil tous les ports actifs de chaque appareil réseau, ainsi que sa charge CPU et sa mémoire vive. Concernant les composants réseau qui ne revêtent pas une importance aussi vitale, il suffit la plupart du temps d’utiliser des capteurs mis en veille plutôt que d’opter pour une supervision active de chacun des ports. »

Daniel Elsner, service Développement Produit PRTG

 

 

PRTG vous simplifie la vie!

Laissez votre logiciel superviser vos réseau.
Ceci vous permettra de vous consacrer à des problèmes plus importants.

 

Un gain de temps

Avec PRTG, vous disposez d’un seul et même outil de supervision pour tout le hardware de votre entreprise. Grâce à notre tableau de bord et à nos applications, vous pourrez d’un coup d’œil vérifier que tout est en ordre sur l’ensemble de votre réseau, à tout moment et depuis n’importe quel endroit.

Un gage de sérénité

Personnaliser PRTG est simple comme bonjour. L'accès à PRTG ou le changement à partir d'un autre outil de supervision sont possibles grâce à la fonction de découverte automatique et de pré-configuration de PRTG.

Un vecteur d'économies

80 % de nos clients ont réalisé des économies importantes, sinon considérables, dans le domaine de la gestion réseau. L'expérience montre que le coût des licences ont été rentabilisés en seulement quelques semaines.

 

 

Surveillance réseau en bref

PRTG est configuré en quelques minutes et est compatible avec de nombreux appareils.

 

PRTG comes with all the features you need, plus more your IT infrastructure won't want to live without.

 

PRTG permet de surveiller de nombreux fournisseurs de logiciel en un seul endroit!

 

 

PRTG The Swiss Army knife

PRTG: le couteau suisse des administrateurs système

PRTG s'adapte de façon dynamique à vos différents besoins grâce à une puissante API :

  • API HTTP : Accédez aux données de surveillance et contrôlez les objets surveillés à l'aide de requêtes HTTP
  • Capteurs personnalisés : Créez vos propres capteurs pour une surveillance réseau personnalisée
  • Notifications personnalisées : Créez vos propres notifications pour transmettre des alertes aux systèmes externes
  • Capteur REST personnalisé : surveillez presque tout ce qui fournit XML ou JSON

 

Toujours pas convaincu ?

 

 

Plus de 300 000 administrateurs système apprécient PRTG

PRTG est utilisé par des entreprises de toutes tailles. Les administrateurs systèmes apprécient PRTG parce qu'il simplifie leur travail.

Toujours pas convaincu ?

 

Supervisez l'intégralité de
votre infrastructure IT

Bande passante, serveurs, environnements virtuels, sites Internet, services VoIP – PRTG surveille l'ensemble de votre réseau.

 

 

Essayez PRTG
gratuitement

Chaque utilisateur a des besoins de supervision différents. C'est pourquoi nous vous laissons essayer PRTG gratuitement. Démarrez maintenant un essai de 30 jours.

 

 

PRTG

Logiciel de supervision réseau - Version 21.3.71.1416 (September 21st, 2021)

Hébergement

Téléchargement disponible pour Windows et en version hébergée PRTG Hosted Monitor

Langues disponibles

Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Portugais, Néerlandais, Russe, Japonais, et Chinois Simplifié

Prix

Gratuit jusqu’à 100 capteurs (Liste de prix)

Unified Monitoring

Les périphériques réseau, la bande passante, les serveurs, les applications, les environnements virtuels, les systèmes à distance, l’IdO et bien plus

Vendeurs et applications pris en charge

Plus

This third party content uses Performance cookies. Change your Cookie Settings or

load anyways

*This will leave your Cookie Settings unchanged.